Skip to main content

Méthodes


Les historiens de la philologie s’en tiennent trop souvent à considérer leur discipline comme une partie de l’histoire de la culture consistant à faire le point sur les connaissances dont nous disposons sur la vie et l’œuvre de chaque philologue. Nous pensons au contraire que l’histoire de la philologie consiste essentiellement en celle des problèmes que les textes ont posé aux philologues et en celle des solutions que ceux-ci ont imaginé pour les résoudre. Il est donc urgent d’étudier l’histoire de méthodes philologiques comme la collation des manuscrits et la stemmatique (généalogie des textes manuscrits et imprimés), ou d’instruments tels que les index.